Mon cordonnier, cet homme engagé

Marre de jeter vos chaussures, qui ne durent pas, et désespérés de ne pas trouver de la qualité, ou au moins, de ne pas pouvoir les réparer ?

Partez à la découverte d’un homme, qui croit viscéralement que nos objets peuvent être réparés réutilisés, et détournés.

 

L’Histoire de la cordonnerie

Pièces de cuir

En 2014, je cherchais un cordonnier qui soit un peu plus qu’un planteur de talon en caoutchouc…

Tarnosienne à l’époque, je partis vers la solution de facilité, et demandais des travaux spécifiques (protection des embouts – ressemelage) à celui situé dans la grande surface, dont je tairais le nom, près de la maison.

Et j’ai compris qu’il y avait cordonnier et cordonnier

Un qui fait des clés et pose des talons en plastique…. Et un qui en plus de ces menus travaux, travaille encore le cuir, et est force de proposition dans les choix de réparation … !
Dépitée, je repartie avec mes chaussures sous le bras, mais avec l’espoir de trouver.

A cette époque, Jean recevait dans son garage, entouré de milliers de clés et de monceaux de cuir.
Il se révéla être passionné, et avait pour projet de s’installer dans le Bas Boucau.
Chose faite depuis 2015.  » Chez Jean » se trouve 7, place du Colonel Fabien, à Boucau .

 

Un quoi ? Répar’acteur ?

 » Chez Jean » fait partie du réseau des Répar’acteurs de notre région.
Oui, mais c’est quoi ?

C’est un artisan de la réparation qui met à l’honneur la réparation plutôt que l’achat d’objets neufs. Acteur de la réduction des déchets, il dispense des conseils d’utilisation et d’entretien pour prolonger la durée de vie de vos objets. Il s’engage à sensibiliser sa clientèle en promouvant son métier et savoir faire.

C’est dans cette démarche que Jean a pensé la suite de son projet :

 

Pièce rapportée sur chaussures, ou comment les sauver après des ronces

Et oui ! La petite cordonnerie, s’est transformée depuis avec un agrandissement, un aménagement, une participation citoyenne pour les travaux.

Un grand nombre de matériaux résulte en effet de dons d’habitants du quartier, de connaissances…

D’ailleurs, si vous connaissez un Vitrier qui serait prêt à donner à coup de main, cela permettrait de finaliser une partie du projet, avec une ouverture vitrée de plus … et faire rentrer un peu plus de soleil !

 

De simple cordonnerie, elle est désormais reliée, par une ouverture faite par Jean et ses amis à un atelier de cuir et une boutique de vente de chaussures, sacs d’occasion …
Les objets viennent de dons, peut être plus tard de vente en gros de produits de 2nde main.
Ils sont révisés et vendus à petit prix !

 

Un projet de Société

Une association autour du cuir a même vu le jour,  Cuir Factory, avec comme Slogan « De la Main à l’humain », et rassemblant les personnes qui ont aidé à cette création, et ceux qui veulent faire avancer ce projet solidaire?

En parlant d’humain… Jean , c’est aussi un grand cœur (rebelle et râleur aussi, avouons -le! On refait souvent le monde dans ou devant sa cordonnerie !)

Le projet est aussi tourné en direction de l’Humain. Pour preuve, à travers l’association, il remet en confiance des personnes exclues du travail, par handicap, culturel ou physique et qui ne sont pas intégrées dans notre société.

Aussi, c’est peut-être un adhérent de Cuir Factory, Paolo, ancien ouvrier dans la confection de chaussures au Portugal, qui travaillera sur vos chaussures.

Ils réalisent également, dans de belles et épaisses pièces de cuir, des ceintures, mais aussi un véritable chef d’œuvre sur des chaussures griffées par les ronces, du travail de sellerie, de revêtement en cuir sur volant,

 

Cache pot en cuir à anses

Ou dernièrement, des caches-pots avec anses pour sublimer et transporter vos belles plantes !

Ils sont également capables, s’ils pensent que la matière première en vaut le coup, de démonter toute une paire de chaussure pour la remonter en découvrant au fil de l’eau les réparations à réaliser.

Ah, et ils font aussi les clés bien sûr,  et même faire vos ourlet de jean’s… !

 

Alors, j’avoue, pour la majorité de mes achats, je me questionne  et de base, je n’achète plus neuf, à moins de ne pas trouver… et si je le fais, pour les chaussures, je passe par mon cordonnier pour qu’il vérifie que la paire est réparable, donc avec suffisamment de cuir pour tenir dans le temps… sinon, c’est retour au vendeur ! « Non mais ! »

A contrario, lorsque vous faites du tri chez vous, et que vous vous résolvez à jeter ce sac de sport dont le simili-cuir part en lambeaux, pensez aussi à Jean, qui peut récupérer des lanières, fermetures éclair… Ce qui permet de réduire la facture pour les réparations de chacun.

C’est ça aussi l’économie du partage !

Démontage complet d’une chaussure pour réparer le talon

 

 

Où les trouver

Chez Jean
7, Place du Colonel Fabien
64340 Le Boucau, France

Horaires : du lundi au samedi, 9h45 – 12h45 et 14h45 -18h45

Tel : 06 87 77 64 73
Page Facebook

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *