OEUFS

 

Etienne CASTERA

castera1

 

 

228 chemin de Labaste
40300 LABATUT

Tel : 06 83 02 62 50
Fixe : 05 58 98 16 32

 

 

 

IMG_2245

 

Contrairement à la plupart de nos producteurs, Etienne CASTERA a toujours exercé le métier d’agriculteur.

Dans un premier temps, Etienne a élevé des vaches, des canards et cultivé le maïs, comme de nombreux confrères à l’époque.

La fin des années 90, marquée par la crise de la vache folle, l’incite à se tourner vers le bio et l’amène à prendre contact avec le CIVAM Bio des Landes pour entamer la reconversion de son exploitation. Celle-ci sera totale et définitive en 2003.

« Les AMAIMG_2213P m’ont sauvé! »

En 2006, il est contacté par l’AMAP de Labenne pour la viande bovine.

C’est une nouvelle étape qui s’ouvre avec le développement de la vente en circuit direct.

Aujourd’hui, 80% de son volume de viande est vendu via les AMAP.

 

En 2013, il s’inscrit au répertoire d’installation de la Chambre d’Agriculture des Landes. Il prend conscience alors de la nécessité de trouver un second revenu pour assurer la transmission de l’exploitation. IMG_2219

Il commence l’élevage de poules pondeuses et la commercialisation des œufs extra frais bio. Il s’équipe alors d’un premier poulailler d’environ 300 places.

Les poussins sont achetés à 1 jour de naissance puis élevés sur l’exploitation.

 

 

Très vite, la demande des AMAP augmente. Il s’équipe alors d’un second poulailler, plus grand, lui permettant d’accueillir en tout environ 700 poules. IMG_2207
Ses oeufs sont répertoriés comme Code 0 : oeufs bio, poules élevées en plein air.
Les poules d’Etienne ont la possibilité de se dégourdir les pattes, du matin au soir,  sur plus de 4000 m² de prairie. Elles sont nourries de céréales (maïs, triticale, soja et tournesol) cultivées sur place.

IMG_2202

Les pondoirs sont aménagés de façon très astucieuse dans les poulaillers, avec une pente douce à l’arrière pour récupérer délicatement les oeufs.

Le second est même équipé d’un petit tapis roulant « fait maison » pour les acheminer en bout de circuit  sur un grand plateau, de façon à ne pas déranger les précieuses volailles.
La production d’oeufs a permis à Etienne de conforter la trésorerie de son exploitation.

 
Parallèlement, la rencontre avec les AMAP lui a donné une nouvelle dynamique et lui a permis de retrouver l’enthousiasme d’exercer ce métier.

Aujourd’hui, il parraine un jeune agriculteur, qui sera le futur repreneur de sa ferme.