Potimarron

On le confond souvent avec son cousin, le potiron, ce « petit marron » !

Pour le reconnaître, cherchez une sorte de toupie rouge orangée (ou verte, pour une certaine variété),  de taille réduite, bien en dessous de la taille classique des courges.

Sa chair, naturellement sucrée, orangée et un peu farineuse, rappelle celle de la châtaigne, du point de vue à la fois de la saveur et de la texture.

On le trouve dans nos paniers entre septembre et février. Ils se conserve dans un endroit bien sec, à l’abri de la lumière pendant des semaines, voire des mois, sans perdre de sa saveur (au contraire, puisque la chair devient de plus en plus sucrée au fil du temps). Evitez de le mettre au réfrigérateur.  Pas besoin de l’épluchez, sauf si vous le conservez très longtemps, car la peau devient dure.
Comme les courges, le potimarron est bourré de vitamines et d’oligoéléments, et contient du carotène. Un véritable allié nutritionnel et gastronomique !
Attention : le potimarron ne se remplace pas par de la courge dans vos recettes : la courge est trop aqueuse et souvent pas assez farineuse pour être une alternative heureuse au potimarron dans les recettes. Sinon, ratage assuré !

S’attaquer au potimarron

Face à un potimarron, on pourrait être tenté de dégainer un épluche-légumes, et de peler laborieusement toute sa surface. Ou, au contraire, de ranger les armes avant même d’avoir débuté le combat, et de le plonger tout entier dans une cocotte-minute fumante – et advienne que pourra.
En réalité, rien ne sert de paniquer si l’on opte pour la sagesse, avec une méthode à mi-chemin entre les deux exemples qui précèdent.

Potimarron cucurbitacées Eplucher un potimarron
1) Couper le potimarron en quatre, à l’aide d’un grand couteau. Plus le potimarron est jeune, et plus le couteau aura des chances de glisser… comme dans du beurre.
2) Ôter les graines, à l’aide d’un couteau ou d’une petite cuillère. On peut récupérer ces graines pour les faire griller, et les déguster comme les graines de courge.
3) Sans l’éplucher, placer les morceaux de potimarron dans une cocotte ou une grande casserole, avec l’équivalent d’un grand verre d’eau.
4) Cuire à l’étouffée sur feu moyen pendant 20 mn environ. Vérifier à l’aide d’un couteau que la chair est bien tendre.
5) Laisser tiédir. Il est alors simple comme un jeu d’enfant d’enlever la peau, si on le souhaite. Mais ce n’est pas une obligation, car la peau très fine du potimarron, une fois cuite, peut être consommée sans difficulté.
6) Il suffit de l’accommoder comme la recette l’indique : couper en dés, réduire en purée… Et opter pour du sucré ou du salé !


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *