Proposition de contrat  » Produits laitiers de vache »

Samedi 11 février, une dizaine d’entre nous sont allés visiter la Ferme Zarzabalia, à LOHITZUN OYHERCQ, près de Saint Palais.

La famille MONGASTON a formé un GAEC, comprenant Véronique, la mère, Jessica, une des filles. Le père et l’oncle travaillent également à la ferme, tout comme la soeur dans un avenir proche.

 

Le début de l’histoire

Il y a quelques années, Jessica MONGASTON, du haut de ses 17 ans, dit à à ses parents, éleveurs de vaches laitières Prim’holstein, qu’elle souhaitait poursuivre l’exploitation familliale, mais en élevant une autre race de vache, la Jersiaise.

Cette vaches aux allures de biche est la plus petite laitière du monde,et produit environ 11 litres de lait par jour.

 

 

En comparaison, leur Prim’holstein leur donnent 25 L/ jour… ce qui est déjà un faible rendement par rapport à un élevage intensif pouvant rapporter aux alentours de 40 L / jour. Le lait des Primo’Holstein est exclusivement commercialisé à la laiterie.

Devant leur incompréhension, elle demande un vache Jersiaise pour ses 18 ans, avec l’idée de produire du fromage. Elle en aura 2, et finira par convaincre ses parents au fil des années du bienfait de cette reconversion. En 2017, à 25 ans, elle se retrouve à la tête d’un troupeau de 30 vaches à la traite.

Pourquoi la Jersiaise et pour quels produits?

Elles sont rustiques mais douces et leur lait est exceptionnellement riche en protéines, se rapprochant plus des apports d’un lait de brebis. la race donne moins de lait mais celui ci est plus riche, plus gras permettant la fromagerie.

Jessica a son propre labo sur place et prépare crème fraîche, beurre, fromage frais ou à pâte dure… Bref, de quoi craquer !

 

L’alimentation :

Les Jersiaises profitent des 14 Ha de prairies permanentes (autour de la ferme et dans la montagne) ainsi que des fourrages issus de la ferme. Jessica complète avec du maïs produit par sa tante, dans un village proche et un mélange Bleu Blanc Coeur en complément composé notamment de graines de lin.

La ferme n’est pas certifiée Bio, mais le label Bleu Blanc Coeur est déjà un premier pas dans une ferme qui a toujours été en conventionnel auparavant. Celui-ci est gageur d’une alimentation variée et équilibrée, riche en Omega, d’une traçabilité et l’interdiction d’usages de certaines substances.

De plus, les vaches ne sont pas vaccinées. Les prairies, très pentues, ne sont pas traitées. Leur alimentation ne contient pas d’OGM, mais n’est pas garantie sans pesticides.

 

PRODUCTION  et circuits de vente Jersiaises

Aucun ferment ni conservateur ne sont ajoutés. Tous les noms des fromages contiennent le mot “irrika” signifiant passion en basque.

A part des revendeurs sur le Bordelais, tout se vend en en circuits courts (Ruches, marchés, vente directe à la ferme…). A terme, Jessica désire passer en 100% vente directe .

8 produits nous seront proposés : lait, beurre doux et demi-sel, tommes, crème, fromage aux herbes, faisselle, fromage blanc, lait “ribot”, “bas beurre” (réalisé avec les graines de beurre)

Jessica et Véronique, sa maman, proposent également des visites de fermes… un moment pour découvrir l’élevage, les pâtures, le cycle de production, et comble du bonheur, l’occasion de faire un câlin de vache… et oui, certaines de ces grandes bêtes sont prêtes à vous donner un grand coup de langue.

 

Le saviez-vous : une langue de vache râpe autant que celle de votre chat !!! Mais elle est bien plus grande !

Plus de détails par ici :fermoscopie MONGASTON fev 2017

Dégustation de ses produits le mardi 21 mars à l’AMAP, où nous vous proposons de tous ramener un bout de tit truc à partager… c’est l’apéro de saison !


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *