Extension Celsa à boucau-tarnos

Le groupe catalan Celsa au un projet de construction de deux laminoirs sur la zone industrialo-portuaire de Boucau-Tarnos .

Selon l’étude jointe à l’enquête publique, l’impact sonore de l’extension serait « négligeable », les rejets atmosphériques actuels font déjà l’objet de contrôles et ne seraient pas modifiés, « les aménagements devraient réduire de manière significative les rejets de poussière ». Par contre, il y aurait plus de rejets de combustion de type NOx (un oxyde d’azote). Celsa affiche aussi l’objectif, à terme, de supprimer la totalité des rejets d’eau dans l’Adour. Le laminage devrait employer 220 personnes.

L’enquête publique relative à l’extension de l’aciérie, la création d’un laminoir à chaud et aux demandes de permis de construire est en cours jusqu’au mercredi 23 décembre. Le public peut prendre connaissance du dossier comprenant une étude d’impact, l’avis de l’autorité environnementale, et consigner ses observations sur un registre à disposition dans les mairies de Tarnos et Boucau.. Cette enquête est relative au projet d’extension d’une aciérie, la création d’un laminoir à chaud et aux demandes de permis de construire présenté par la société Celsa France.

 

Une réunion publique d’information organisée par les maires de Tarnos et Boucau est prévue lundi 7 décembre, à 20 heures, à la salle Maurice-Thorez (place Albert-Castets) à Tarnos.

 Plus d’infos  ici:  Avis d’enquête publique ou encore sur l’Article Sud-Ouest


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *